Liqueurs & spiritueux

L’innovation pour credo

Forts de leurs racines et de leur authenticité, les liqueurs et spiritueux ne cessent de s’ouvrir à de nouveaux horizons, ragaillardis par la multiplicité des occasions de consommation : cocktails en tous genres dont la mode revient en force, long drinks savourés ou shots d’un moment, accompagnements de moments d’exception. Ainsi nos marques osent-elles écrire de nouveaux chapitres à leur histoire.

Cointreau : un charme à nul autre pareil
Authenticité, avant-garde et élégance constituent l’ADN de la Maison Cointreau. La célèbre bouteille, aux facettes carrées et aux coins biseautés, inspirée d’un flacon de parfum des années 1900, poursuit sa carrière avec espièglerie ; à la manière de la parisienne qui fascine tant les femmes du monde entier : pétillante, spirituelle, libre, et toujours si élégante. La liqueur voit ses ventes caracoler en tête de celles des triple secs, et d’abord aux États-Unis, son premier marché. Les Américaines raffolent du Cointreau Rickey, le nom adopté outre-Atlantique pour le Cointreau Fizz. Londres, Bruxelles, les grandes villes australiennes emboitent le pas à New York et San Francisco : plus d’un millier de bars déclinent désormais à l’envi la recette du Cointreau Fizz : un demi citron vert, quelques centilitres de Cointreau, et un jet d’eau gazeuse.

Metaxa : le soleil en partage
S’il n’y avait qu’un seul lieu pour illustrer la pugnacité de la Maison Metaxa, ce serait le mont Lycabette à Athènes où se produit une expérience multisensorielle inédite, offerte aux visiteurs qui empruntent le funiculaire pour monter au sommet. Tout au long du parcours, le tunnel traversé vibre des évocations de l’univers de ce spiritueux. À son débouché, éclate un soleil en trois dimensions avec vue époustouflante sur la mer : celui contenu dans les flacons. La mise en scène élève les sens et fait écho à la progression de la Maison Metaxa.

St-Rémy l’aura de la France
Avec constance, ST-Rémy poursuit sa valorisation sur ses marchés de prédilection : le Canada, les pays scandinaves, l’Europe centrale, mais aussi, depuis peu, l’Afrique et le Viêt-Nam. Un périmètre qui ne cesse de s’étendre, à la faveur des déclinaisons enjôleuses de la marque. Lancé en 2014, ST-Rémy French Honey a fait une percée très prometteuse au Royaume-Uni, tandis que ST-Rémy à la Crème est adopté par une clientèle féminine québécoise qui joue aux chefs en sa compagnie et vante ses mérites en cuisine, à grand renfort de blogs. À l’intention des palais exigeants ont été dévoilés cette année deux nouveaux assemblages, au sommet de la gamme : Réserve Privée et Small Batch Reserve.

Mount Gay : black barrel vire en tête
Dans l’histoire de Mount Gay, on en revient toujours à La Barbade. Là où est établie la plus ancienne maison de rhum du monde. Là où depuis 1703 il est procédé aux assemblages les plus complexes, dans des chais de vieillissement ancestraux. Cet héritage ne cesse d’être patiemment expliqué à une sélection de bartenders et de cavistes. Une pédagogie qui explique la progression en valeur de la marque, dont les fleurons sont Black Barrel et l’Extra Old. Sur ces flacons très haut de gamme sont concentrés les investissements ; très ciblés pour mieux créer le buzz, et le démultiplier grâce aux medias sociaux.

Bruichladdich, The Botanist : il était une fois une île…
La Maison Bruichladdich compte en son sein quatre marques haut de gamme : les single malts Bruichladdich, Port Charlotte et Octomore, ainsi que The Botanist, le premier et unique dry gin d’Islay. Ces quatre marques partagent la même philosophie, et placent au coeur de toutes leurs activités la même idée de terroir, elle-même en liens étroits avec le peuple et le sol d’Islay. La distillerie remet en question de nombreuses idées couramment admises dans le monde du scotch. Elle met en exergue les diverses provenances d’orges, la gestion des fûts ou les niveaux de tourbage, rejetant la référence simpliste à l’âge du whisky. Les méthodes de production artisanale ont priorité sur l’efficacité ; la variété d’orge est jugée autrement que sur le seul critère du rendement, et les processus industriels qui rendent la plupart des scotchs plus ou moins identiques sont purement et simplement bannis. Cette philosophie fait que ces marques comptent parmi les spiritueux les plus surprenants au monde.