Laurent CossonBrand Director, LOUIS XIII Amériques

Témoignage

10.07.2018

Sa carrière au sein de Rémy Cointreau

Comment avez-vous rejoint le groupe ?
J’ai envoyé mon CV à différentes agences au Canada, où je vivais à l’époque. J’ai intégré un ancien distributeur de Rémy Cointreau au Canada, puis à Amsterdam, avant de rejoindre officiellement le groupe Rémy Cointreau à Paris.

Quels postes avez-vous occupés chez Rémy Cointreau ?
J’ai commencé dans le secteur du Global Travel Retail avant de devenir le directeur du développement commercial mondial de Mount Gay. J’ai passé un an à travailler sur la construction d’une nouvelle stratégie de marque et à revoir nos emballages en fonction de notre nouveau positionnement et de notre cible de clientèle. Ensuite, j’ai travaillé avec les marchés pour la mettre en œuvre, en développant les relations avec les clients, en partageant notre nouvel univers de marque et notre message…

Après quatre ans, on m’a demandé si je pouvais faire ce que j’avais fait avec le rhum Mount Gay pour le brandy St-Rémy, et j’ai accepté avec plaisir. J’ai travaillé sur une stratégie de rebranding pour ce beau brandy français pendant deux ans, puis on m’a proposé le poste de directeur de la marque LOUIS XIII à New York (ce que je suis actuellement), qui comportait de nombreuses opportunités : une équipe jeune et motivée, plus une toute nouvelle stratégie à exécuter. Aujourd’hui, l’un de mes objectifs est d’ailleurs d’accompagner la prise de responsabilités des jeunes de mon équipe.

Qu’est-ce qui différencie Rémy Cointreau d’un autre employeur ?
C’est un groupe qui offre à ses salariés de nombreuses opportunités de carrière, qui les respecte et leur donne la possibilité de s’accomplir professionnellement. L’équipe est également un grand point positif. Vous pouvez prendre des initiatives, mais vous n’êtes jamais seul. Nous avons aussi la chance de pouvoir nous adresser aux équipes des ressources humaines lorsque nous voulons du changement. « Vous avez une idée, un projet ? OK, allons-y ! »

C’est pourquoi, en 15 ans, je ne me suis jamais ennuyé ! Un nouveau défi arrive toujours au bon moment, avec de nouvelles équipes, au sein de nouvelles structures, ce que j’ai beaucoup apprécié. On m’a confié des postes variés, dans différents pays. Chacun peut vraiment réaliser son ambition.

Un conseil pour des candidats qui postuleraient chez Rémy Cointreau ?
Après de nombreuses années, je ressens toujours cette incroyable passion. Grâce à la famille Hériard Dubreuil, il y a ici un véritable esprit de famille et une grande histoire. Nous ne sommes que de passage, notre rôle est de poursuivre une histoire, un héritage. Nous avons une occasion vraiment unique de travailler avec des produits magnifiques qui demandent énormément de temps et d’artisanat, ou de savoir-faire. Nous ne sommes pas restreints dans ce groupe, alors n’hésitez pas à exprimer vos désirs. Vous devez croire aux opportunités.

Le secteur des spiritueux d’exception

Avez-vous toujours voulu travailler dans le secteur des vins et spiritueux ?
Tout a commencé en Champagne, où je suis né. C’est un secteur merveilleux où travaillent des gens passionnés et pour lequel la France joue un rôle essentiel. Pour autant, j’ai d’abord voulu être diplomate, travailler dans la finance ou encore l’économie. J’ai même travaillé dans les jeux vidéos avant de réaliser que ce n’était pas pour moi. J’avais besoin de contact humain, pas virtuel ! Alors, je me suis posé la question qu’on devrait tous se poser : qu’est-ce que j’aime faire ? Qu’est-ce que j’aime ? La réponse englobait l’horlogerie, les vins et les spiritueux.

Un mot sur les spiritueux du groupe Rémy Cointreau ?
Nos spiritueux prennent du temps – le temps nécessaire. LOUIS XIII est, bien sûr, un exemple parfait avec ses cognacs conçus un siècle avant leur dégustation. Chez Mount Gay, un précédent slogan était « C’est prêt quand c’est prêt, pas avant ». Cela résume bien la situation. Cette phrase n’a pas été inventée par une équipe de marketing : c’est vraiment ce que nous a dit Allan Smith, notre maître assembleur (l’interview a été réalisée en 2018, ndlr), pour calmer notre empressement ! De manière générale, ces spiritueux appellent la passion. Il faut être heureux d’en parler pour s’épanouir dans ce secteur.