Arnault BrunetResponsable de l'audit, de la conformité et des assurances

Témoignage

Arnault Brunet, responsable de l’audit, de la conformité et des assurances, est basé à Paris.

Pourquoi as tu intégré Rémy Cointreau ?

Rémy Cointreau était exactement le type d’entreprise que je recherchais. Premièrement, je souhaitais une petite ou moyenne entreprise, et pas un géant international (ce n’est pas nécessairement ma tasse de thé). Deuxièmement, je voulais rejoindre une entreprise familiale, d’atmosphère positive avec un sentiment d’appartenance qui ne soit pas uniquement axé sur le profit. Troisièmement, je voulais travailler dans une entreprise dans laquelle je ne parlais pas à des robots, mais à des individus : des individus qui partagent une passion et aiment travailler ensemble. Enfin, le produit lui-même. L’artisanat devait être dans le vocabulaire de l’entreprise. Je crois fermement que nous restons fidèles à la tradition et demeurons chez Rémy Cointreau aussi authentiques que possible. Quand on dit que quelque chose est fabriqué à Cognac ou à la Barbade, c’est vrai.

 

Quelles sont tes missions au quotidien ?

Mon rôle est d’identifier les risques et savoir comment les gérer. Des normes comptables à la protection des actifs et aux nouvelles réglementations en matière de protection des données… Nous sommes une entreprise du secteur du luxe, nous devons donc nous assurer que quoique nous fassions, nous y excellons. Notre environnement nous impose des normes plus strictes que ce soit du point de vue de la réglementation que de la qualité du travail.

 

Quelles sont les qualités nécessaires pour faire ton métier ?

Il existe bien évidemment des compétences techniques : comprendre la loi et les réglementations générales et la manière dont les affaires évoluent. Mais chacun peut acquérir ces compétences techniques. D’autres compétences nécessaires à notre mission sont plus difficiles à trouver. Outre les connaissances de base en finance, nous avons besoin de compétences sociales : pour être un bon auditeur et un bon observateur, il faut être ouvert, accessible, identifié dans l’entreprise, pour que les gens puissent facilement venir vers vous.

Nous devons également comprendre comment traduire ces compétences en interactions commerciales. Simplifier des concepts complexes requiert créativité et innovation. De plus, nos auditeurs doivent être curieux, car ils observent comment les choses fonctionnent. Et ils doivent être capable de traiter tout le monde sur un pied d’égalité, en leur montrant que vous respectez ce qu’ils font.     

 

Comment l’audit est-il perçu par tes collègues ?

L’audit est généralement perçu comme étant difficile et rude. Nous devons dire aux gens : « Si vous ne suivez pas les règles, je serai obligé d’établir un rapport ». Donc, oui, les gens considèrent souvent l’audit interne comme un flic interne ou comme Big Brother, mais ce n’est pas tout à fait vrai. Oui, nous le disons si ce que vous faites ne suit pas le processus, etc., mais nous sommes tous dans la même entreprise. L’objectif final est le même, alors je suis plus un partenaire commercial que le « méchant ». Cela aide lorsque les gens vous voient comme un allié, mais si vous voulez qu’ils viennent vers vous, vous devez être accessible.

 

Comment c’est de travailler chez Rémy Cointreau ?

Rempli de surprises. La société évolue. La stratégie évolue et notre portefeuille évolue. C’est une entreprise très chaleureuse. Je suis toujours heureux de voir mes collègues, dont beaucoup sont devenus mes amis. 

Quel est ton cocktail préféré ?

Cela dépend de mon humeur. S’il fait beau, en été, un Cointreau Fizz. Si je suis à une fête avec des amis, un gin tonic avec The Botanist. Pour une soirée, un whisky Rémy Martin Manhattan ou Port Charlotte Islay.


Consommez toujours avec modération.