Esabel-Zhang

Esabel ZhangTrade Marketing Manager

Témoignage

24.11.2021

En bref

Chez Rémy Cointreau depuis juillet 2011
Poste actuel : GTR EMEA Trade Marketing Manager
Basée à Genève
3 compétences pour travailler dans votre équipe : être centré sur le client, ouvert d’esprit, et enthousiaste à l’idée d’essayer de nouvelles choses !

Les enjeux du GTR (Global Travel Retail)

Quelles sont vos missions en tant que Trade Marketing Manager ?
Travailler en trade marketing, c’est être un véritable interprète pour créer un pont entre les équipes marketing, les vendeurs et les clients. Mon travail consiste à développer la stratégie marketing du travel retail sur la zone EMEA (Europe, Moyen-Orient, Afrique) à un niveau régional, au plus près du consommateur. Cette stratégie doit être conforme avec les valeurs du groupe et de ses marques, tout en s’adaptant aux spécificités locales. Je m’efforce également de saisir toute autre opportunité telle que le digital, le CRM, un nouveau marché…

Mon poste comprend aussi la gestion du marketing direct de 2 comptes de GTR EMEA : Heinemann et Dufry. Je travaille en étroite collaboration avec l’équipe commerciale pour m’assurer que la stratégie marketing est bien planifiée et mise en œuvre sur l’année, de l’activation à la communication quotidienne en passant par le merchandising. Entre la gestion détaillée des comptes et mon rôle régional, j’ai une perspective à la fois micro et macro, ce qui m’aide à optimiser ma stratégie.

J’occupe également des fonctions marketing pour Metaxa et St-Rémy au sein de l’équipe GTR monde, dont je décline la stratégie localement – d’ailleurs, ce sont deux marques importantes pour la région dont je m’occupe.

Le secteur du GTR a été très sévèrement touché par la pandémie de Covid, avec notamment l’effondrement du trafic aérien. Qu’avez-vous appris de cette crise ?
Il faut toujours chercher de nouvelles opportunités, essayer, apprendre, surtout lorsqu’on est une petite équipe. Il faut rester motivés et chercher sans cesse à s’améliorer, à être créatifs et à partager ses idées.

Alors que le trafic mondial repart, pouvez-vous nous faire part de quelques-uns de vos défis ou opportunités à venir ?
La reprise du trafic dans les aéroports et les magasins duty free dans la région EMEA, cet été, a été un soulagement, et c’est un moment passionnant ! Notre opportunité est clairement d’adapter notre stratégie de portefeuille en fonction de la reprise du trafic. Nous étions auparavant très dépendants des marques de cognac et des passagers asiatiques. Aujourd’hui, avec la reprise plus rapide du trafic européen, nous avons changé de priorité, passant des marques de cognac au reste de notre portfolio, et nous pensons que le trafic sera encore principalement tiré par les passagers européens en 2022. L’agilité dont nous disposons nous permet de relancer l’activité de GTR.

La deuxième opportunité vient des détaillants GTR qui commencent à repenser la façon dont ils peuvent approcher les clients, notamment en allant plus loin sur le champ du digital. Auparavant, ce développement ne semblait pas être prioritaire, à ma grande frustration ! C’est certainement la plus grande opportunité que nous devons saisir pour accroître la présence de notre portefeuille dans les différents points de contact avec les clients.

Votre parcours chez Rémy Cointreau

Cela fait un peu plus de 10 ans que vous avez rejoint le groupe. Qu’est-ce qui vous a intéressée en premier lieu et qu’est-ce qui vous motive aujourd’hui ? 
En effet, j’ai rejoint Rémy Cointreau en tant que stagiaire il y a 11 ans. En tant que novice dans le domaine du marketing et de l’industrie des vins et spiritueux, c’était incroyable de pouvoir apprendre ce métier, en partant de zéro, fraîchement diplômée de l’université. À la fin de mon stage, j’ai eu la chance de poursuivre ma carrière chez Rémy Cointreau et cela s’est révélé être une excellente décision.

Ce qui me motive encore aujourd’hui, c’est que j’ai la chance de travailler avec des collègues et partenaires très talentueux qui m’ont beaucoup appris. Nous avons aussi vu nos marques se développer ces dernières années sur différents marchés, en lançant de superbes campagnes, en continuant à innover et, surtout, en maintenant nos produits au plus haut niveau de qualité. J’éprouve une grande fierté à travailler avec tous les produits étonnants de notre portefeuille.

Vous avez occupé différents postes au sein de l’entreprise dans le domaine du marketing. Quelle leçon en tirez-vous ?
En tant que spécialiste du marketing, qu’il soit stratégique ou opérationnel, je pense que le point de départ reste le même : il est toujours important de comprendre qui sont nos clients et ce qu’ils recherchent afin d’adopter la bonne stratégie et la bonne approche. Je passe ainsi beaucoup de temps à me demander « pourquoi » et « comment ». Dans le secteur du travel retail en particulier, les différents aéroports d’un même pays peuvent avoir des profils de clients totalement différents, il est encore plus crucial de revenir à la base pour comprendre nos clients.

Ce que j’aime le plus dans notre portefeuille, c’est sa diversité ; chacune de nos marques a une identité forte. Dans le département GTR, nous travaillons avec toutes nos marques. Je peux vous assurer que chacune a un rôle à jouer, dans différentes catégories, pour cibler différents profils de consommateurs, avec un ton et une approche uniques. C’est toujours une source d’émerveillement pour moi et c’est cette diversité qui rend mes missions ludiques.

Vous avez déménagé de Shanghai à Genève pour rejoindre l’équipe GTR. Un mot sur cette mobilité ?
Après 7 ans sur le marché chinois, en 2018, j’étais prête à évoluer vers un nouveau rôle, et cette opportunité en GTR s’est présentée au bon moment. Mon déménagement de Shanghai à Genève s’est déroulé très sereinement, grâce à l’aide des équipes RH. Je n’ai pas eu à m’inquiéter pour mon visa ou quelque démarche administrative que ce soit (ce qui est une grande chance) et j’ai été très accompagnée dans ma recherche de logement. Je dois dire que c’était un grand soulagement, dans le cadre d’une expatriation. Et aujourd’hui, je suis capable… de manger une fondue en plein été, ce qui est la plus grande preuve qui soit de mon intégration réussie en Suisse !

Quel conseil donneriez-vous à quelqu’un qui souhaite suivre une telle carrière chez Rémy Cointreau?
Il faut aimer ce qu’on fait et prendre ses responsabilités. N’hésitez pas à parler ouvertement de votre vision et de vos souhaits de carrière avec votre manager et l’équipe RH. Surtout, continuez à acquérir de nouvelles compétences, je vous garantis qu’elles vous seront utiles.