Ambrine Es-SatteIT Coordinator, V.I.E at Bruichladdich Distillery sur Islay

Témoignage

Tes premières impressions d’Islay ?

C’est calme et très sympa. Les gens chez Bruichladdich sont très gentils, et j’apprends pleins de choses, alors je ne peux pas demander plus. Le fait d’être ultra isolée au monde sur l’île est assez surprenant au début. Par exemple, si on rate l’avion pour Edinburgh ou Glasgow (un vol qui dure normalement 45 minutes) le voyage va prendre 5 heures.

 

Pourquoi avoir quitté Paris pour Islay ?

La ville de Paris ne me correspond pas pour vivre. J’avais besoin de m’éloigner du stress de la ville et d’être au calme. C’est pour cela que je suis venue à Islay, pour donner aussi un petit coup de main à l’équipe.

 

Quelle est ta formation ?

Je n’ai pas fait d’études en informatique. J’ai même arrêté mes études de musicologie parce que ça ne me plaisait pas. Je suis partie à Budapest pendant deux ans et demi. Là-bas j’ai été embauchée par un IT supplier. J’ai fait du helpdesk pendant deux ans en anglais et en français. De retour en France, j’ai posté mon CV en ligne et mon téléphone n’a pas arrêté de sonner. Comme je n’ai pas eu l’occasion d’étudier, j’apprends tous les jours en travaillant.  Chez Rémy Cointreau à Paris, je me suis occupée de l’informatique pour tout le monde au siège, un petit peu aussi pour la Suisse, l’Afrique, et les pays Nordiques (Paris + zone EMEA qui n’ont pas d’IT locaux).

 

Comment as-tu préparé ton déménagement pour Islay ?

J’ai eu l’occasion de visiter l’île avant mon départ. Ici les gens travaillent dans les conditions très relaxantes. Ils prennent leur temps. L’atmosphère m’a beaucoup détendue.

 

Tes missions principales ?

Surtout être présente pour aider des gens. J’essaie vraiment de leur montrer que je suis là et s’il y a quoi que ça soit, ils peuvent me trouver. J’essaie de trouver les solutions de résoudre les problèmes un peu compliqués.

 

Rythme d’une journée typique ?

Je travaille 9h à 17h. Après le travail, on fait beaucoup de randonnées et on se retrouve dans les pubs. J’habite à trois minutes à pied de la distillerie. C’est une petite maison avec un petit jardin à côté de l’Académie qui appartient aussi à Bruichladdich.

 

Meilleur souvenir professionnel sur Islay ?

Bruichladdich Day pour le festival Feis Ile le 26 mai : Il y avait énormément des gens qui se sont beaucoup amusés et c’était vraiment top. Tout le staff de Bruichladdich était attendu à la distillerie à 9h pour terminer les préparatifs. Il faisait un temps terrible. Il pleuvait, il y avait du vent, on était trempés et on était censé ouvrir au public à midi. Est-ce que tu me crois si je te dis qu’au moment même où on a ouvert les portes, le soleil est apparu ? Il a fait un temps magnifique tout l’après-midi et au moment où on a fermé les portés, le froid et le vent sont revenus !

 

La culture chez Rémy Cointreau ?

Chez Rémy Cointreau, même dans les périodes très chargées, tout le monde est bienveillant. Personne n’est foré à rentrer dans un moule. J’ai l’impression que l’on n’est pas uniquement embauché pour nos compétences mais aussi pour qui nous sommes.

 

Conseils pour les candidats au V.I.E ?

Un V.I.E. ouvre l’esprit, habitue à vivre dans une autre culture, permet d’apprendre une autre langue et un métier… Je le recommande à tout le monde !