Notre stratégie

Message du Président

Chacun de nos produits est lié à une terre particulière. Des hommes et des femmes travaillent cette terre pour en tirer le meilleur. Et ce travail n’acquiert toute sa valeur que bien des années après. Ce lien qui grâce aux hommes rattache le client final aux terroirs fait toute la vérité et la noblesse de notre vocation.
François Hériard Dubreuil
François Hériard Dubreuil / Président

2015 / 2016 s’est révélée être l’année durant laquelle aura été vendue dans le monde la plus grande quantité de cognac de tous les temps, plus de quatorze millions de caisses au total, toutes marques et tous marchés confondus. Nos cognacs Rémy Martin ont participé à cette performance, atteignant également un record historique. Au niveau du groupe Rémy Cointreau, le fait le plus notable est très certainement le changement de polarité de nos marchés mondiaux, de l’Asie vers l’Amérique du Nord et l’Afrique. L’anticipation d’une nouvelle baisse de nos ventes en Chine cette année, nous a incité à investir davantage dans le reste du monde: ainsi, la belle performance de nos marques aux États-Unis et la montée en puissance des classes moyennes consommatrices de nos produits dans les pays d’Afrique nous ont permis de conforter et même de développer notre chiffre d’affaires global.

Enfin, 2015 / 2016 est la première année de mise en œuvre effective de la nouvelle stratégie de notre groupe, qui va désormais gouverner son devenir: s’imposer comme le leader mondial des spiritueux d’exception. Parfaitement en phase avec la personnalité profonde de l’ensemble de nos marques, cette volonté d’affirmer haut et fort notre appartenance au monde du luxe nous permet de renouer directement avec nos clients. Connaisseurs passionnés et exigeants, ils se retrouvent totalement dans un discours de marque sincère et transparent, de qualité et d’authenticité.

Interview de la directrice générale

Valérie Chapoulaud Floquet

Directrice Générale

«Nous nous sommes concentrés sur nos marques, une stratégie qui a été largement récompensée.»

Sur l’exercice 2016/2017, la croissance organique des marques du groupe Rémy Cointreau a été de 7,4 %.

Le groupe Rémy Cointreau a réalisé une très belle année 2016/2017…

En effet, il s’agit d’une année riche et fondatrice pour le futur du groupe. La stratégie à long terme que nous avons mise en place depuis l’année dernière porte déjà ses fruits. Les bases que nous avons établies sont solides et nous avons pu concentrer nos efforts sur nos marques, en nous désengageant de la distribution d’un certain nombre de marques tierces, dont le champagne. La croissance organique de nos marques s’est d’ailleurs avérée bien supérieure à la croissance globale du groupe : 7,4% pour nos marques contre 4,7% pour l’ensemble.

Quelles ont été les principales actions menées pour réaliser cette performance ?

Nous avons relancé Rémy Martin XO enfin d’année dernière ; LOUIS XIII a connu une actualité très médiatique, avec l’Odyssée d’un Roi, la création du Mathusalem et l’ouverture de la boutique à Pékin ; la campagne de buzz sociétal #1Orange1Tree a été un énorme succès pour Cointreau… L’année a également été très intense en termes de lancements de produits, de réorganisation interne, d’évolution du réseau de distribution et de développement de la relation client.

Un mot sur le phénomène The Botanist ?

Distillé pour la première fois en 2011, ce gin est peut-être le meilleur au monde. Même la bouteille est magnétique, avec le nom de ses 22 ingrédients gravés dans le verre. Les barmen se sont approprié The Botanist et en sont prescripteur. Partout où il apparaît, ce gin remporte un énorme succès. Même en Chine, qui en principe n’est pas un marché pour le gin . C’est une pépite.

Comment abordez-vous l’année 2017/2018 ?

Nous sommes confiants, et nous allons continuer dans la lignée de ce que nous avons mis en place ces deux dernières années. Avec Rémy Martin et LOUIS XIII, nous allons passer à la deuxième phase de campagne de communication, de buzz et de relations publiques. Par ailleurs, nous allons continuer à affiner notre plateforme de marque sur Mount Gay, Cointreau, St-Rémy et Metaxa. Et puis, nous comptons investir dans le développement de nos distilleries de whisky, qui ont un fort potentiel. Et comme toujours, nous allons continuer à apprendre en avançant.

Comment ces actions s’inscrivent-elles dans le cadre de la vision stratégique du groupe : devenir le leader mondial des spiritueux d’exception ?

Nous constatons que notre stratégie commence à porter ses fruits. Certaines marques sont naturellement plus réactives que d’autres, qui demandent plus de temps d’adaptation. Mais globalement, la montée en puissance est effective et résulte d’une combinaison d’arbitrages stratégiques : au niveau des marques, des marchés, des budgets, mais aussi en termes d’organisation et de ressources humaines. C’est un ensemble.

Quelle place le digital a-t-il pris dans les investissements du groupe ?

Nous avons investi une grande partie de nos budgets publicitaires dans la communication digitale, qui n’a plus à prouver son efficacité ! En effet, elle offre une excellente diffusion, permet de parler directement à nos clients et ce, à un coût contact attractif. Ainsi, nous utilisons le digital pour nos opérations de marketing viral, de relations publiques et pour dialoguer avec nos clients grâce aux bases de données. En revanche, le e-commerce reste encore assez marginal à l’échelle du groupe sauf en Chine, où ce canal de distribution s’est fortement développé au cours des 2 dernières années.

Quelle est la philosophie d’acquisition des marques de whisky Le Domaine des Hautes Glaces et Westland ?

Après l’acquisition et le succès de nos marques écossaises de single malt, nous avons souhaité développer un pôle whisky d’exception. Nous recherchions des marques singulières et authentiques. Avec le Domaine des Hautes Glaces, nous avons découvert un petit bijou : chaque céréale est cultivée sur un terroir particulier, puis est maltée, fermentée et distillée à part, selon le principe des cuvées parcellaires. Dans un genre très différent, Westland nous a également enthousiasmés, par l’esprit pionnier et perfectionniste de leurs créateurs.

Est-ce qu’on peut dire que c’est un processus qui démarre et qu’il y aura d’autres acquisitions à l’avenir ?

Oui, nous sommes en quête d’opportunités. Mais nos exigences sont très élevées et rares sont les propositions conformes à nos valeurs.

Vision stratégique

Devenir le leader mondial des spiritueux d'exception

La stratégie à moyen-terme du groupe Rémy Cointreau est claire : Devenir le leader mondial des spiritueux d’exception.

  • Affirmer le positionnement singulier de chacune de nos marques.
  • Accélérer les marques relais de croissance.
  • Développer une relation émotionnelle particulière avec nos clients.
  • Optimiser le réseau de distribution en cohérence avec l’évolution du portefeuille de marques.
  • Renforcer l'agilité et la réactivité du groupe.
  • Placer la RSE au cœur de la stratégie du groupe.

Chaque marque a une mission bien précise au sein du portefeuille du groupe et doit adapter son business model à cet objectif particulier, tant en termes de produit, que de distribution et de communication. Si les leviers de croissance sont spécifiques à chacune, toutes partagent la volonté de renforcer le lien émotionnel avec leurs clients. Cela nécessite de développer un lien direct personnalisé grâce à l’augmentation des investissements média et digitaux; d’éduquer à travers des évènements privés, animés par nos ambassadeurs de marque; de fidéliser grâce au développement de programmes spécifiques et du CRM.

Exercice 2016-2017

Chiffre d'affaires (en Euro)

1094,9 M

Résultat opérationnel courant

226,1 M

Marge opérationelle

20,7 %

Résultat Net Part du Groupe

135 M

Collaborateurs

1800

Capitalisation boursière

4800 M